« OBAMA sous la pression des républicains »

Les Échos – 4 novembre 2010

Avec le retour des républicains à la chambre des représentants, les américains marquent le signe de la volonté de retrouver leurs fondamentaux : l’esprit d’entreprendre, la liberté individuelle, la jouissance des droits individuels et également le plaisir qui en découle. Il y a donc un risque réel que l’entreprise de Barack Obama (revenir aux fondamentaux du libéralisme) soit mise à mal par la volonté des lobbys de maintenir la pensée ultralibérale comme seule règle de régulation naturelle de la société et des marchés.

J’ai déjà longuement abordé cette problématique dans mon dernier livre: L’URGENCE ETHIQUE

M’appuyant sur l’analyse profonde de Max WEBER dans L’éthique protestante et l’esprit du capitalisme et celles plus récentes de Joseph STIGLITZ dans Quand le capitalisme perd la tête et Jacques ATTALI dans La crise et après ?, je montre comment l’interprétation littérale et dogmatique de la théorie de la main invisible de Adam SMITH (père du libéralisme) permet aux lobbys de maintenir l’idée selon laquelle le marché se régule naturellement sans le besoin de l’intervention de l’État. D’après cette thèse ultralibérale, une société qui se développe en cohérence avec cette vision du monde est une société qui préserve la liberté individuelle et le plaisir individuel.

Pour une vision d’ensemble synthétique,  ci-joint le communiqué de mon intervention à Bordeaux, dans le cadre de la première rencontre hommes-entreprise organisée par le CECA* (Centre Entreprise et Communication Avancée)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s