En 2011… Devenez leader de vous-même…

Socrate (470/399 av. J.C) « Connais-toi toi-même… » (1)

La plupart d’entre nous connaissent cette phrase de Socrate. Ce que nous connaissons moins en revanche c’est comment Platon (427/347 av. J.C), son disciple, en a fait l’enjeu même de l’éthique.

L’éthique commence d’abord par la connaissance de soi-même. Dans ses Dialogues, nous explique-t-il, elle est la mise en œuvre de vertus telles que le courage (Lachès), la pitié (Euthyphron) ou encore la justice (République). (2) L’éthique est donc une affaire de comportement car elle renvoie à notre manière de vivre en société, à nos habitudes, à nos façons de vivre et d’agir. Et en Occident l’éthique cherche toujours à répondre à la question « Comment puis-je vivre pour être heureux ? », il s’agit d’une tradition provenant de la Grèce antique.

Quel rapport me direz-vous entre cette définition de l’éthique et le sujet de mon article « Devenez leader de vous-même ? » Devenir leader de soi-même signifie s’auto-observer, réfléchir et méditer sur soi-même pour mieux comprendre ses réactions et les comportements qui en découlent.
Dans l’entreprise, au travers des niveaux de responsabilité qui nous incombent, nous sommes soumis à des niveaux de pression très élevés ; que ce soit pour développer une vision du futur dans un monde totalement incertain… pour conduire une nouvelle stratégie sur des marchés volatiles… pour atteindre des objectifs financiers positifs malgré les effets de crise… pour mener nos équipes et leur donner du sens en dépit des incertitudes quotidiennes.
Les niveaux de stress auxquels nous sommes soumis réveillent parfois en nous, de manière totalement inconscientes, nos peurs profondes… de mourir, de ne pas réussir, de ne pas concrétiser un contrat, d’être limogés, de ne pas savoir mener nos équipes, de ne pas être aimés… C’est alors que se manifestent nos mécanismes de défense à travers la colère, la jalousie, le pouvoir, le mensonge… ce que nous appelons communément en philosophie nos vices. Il n’est donc pas question ici de juger ces vices, moi-même en tant que chef d’entreprise, je suis soumis aux mêmes niveaux de stress et peux parfois tomber dans certains de mes vices si je ne suis pas vigilent, c’est-à-dire en constante auto-observation ou bien en écoute permanente de mes collaborateurs proches.
Mais pourquoi faudrait-il absolument éviter de tomber dans ses vices ? Car le vice pousse à l’irresponsabilité, le vice ne considère plus la relation à l’autre mais seulement la relation à soi, c’est-à-dire le développement de son propre instinct de survie pour sauver sa peau. Or, nous avons des comptes à rendre à nos actionnaires, nos clients, nos collaborateurs, nos fournisseurs, nos institutions…

J’ai pu montrer dans mon dernier livre L’Urgence éthique « Une autre vision pour le monde des affaires« , à travers le cas très concret de Max, dirigeant d’une filiale internationale d’un grand groupe industriel leader sur son marché, comment nous pouvions précisément éviter de tomber dans nos vices pour nous assurer de prendre des décisions et mettre en œuvre des actions responsables, pour l’ensemble des parties prenantes auxquelles nous avons à rendre des comptes. Pour cela, Max doit devenir leader de soi-même. Il doit appréhender les peurs inconscientes qui pourraient le paralyser afin de ne pas parasiter ses comportements et ses actions par ses vices personnels qui n’ont rien à voir avec les décisions qu’il a à prendre.
Devenir leader de soi-même signifie donc développer la confiance en soi. Cela demande d’aller à la rencontre de soi-même, pour accepter le meilleur et le pire de soi-même, pour mieux se comprendre et déparasiter ainsi les mécanismes de défense qui nous empêchent de nous mettre en relation de responsabilité avec les autres. Car nos décisions ont forcément un impact sur les autres.
Plus nous sommes leader de nous-mêmes, plus nous développons de la confiance en nous pour mieux créer de l’énergie positive au sein de nos équipes et des projets que nous avons à conduire.
Notre métier à IECG c’est d’ accompagner nos clients dans leur démarche de développement responsable en animant des workshops qui concilient théorie et études de cas concrets pour mieux s’appréhender soi-même et mettre en place une méthode d’analyse et de résolution de cas qui permette de prendre des décisions responsables cohérentes avec les valeurs de l’entreprise. Ces séminaires peuvent de dérouler intra-entreprises & inter-entreprises.

Pour en savoir plus, je vous invite à visionner la conférence que j’ai donnée à Bruxelles le 15 septembre 2010 en amont du débat avec Michel PÉBEREAU , Président du Conseil d’Administration de BNP Paribas. Je vous invite également à lire :

* Jean MOUSSÉ, Éthique des affaires : liberté, responsabilité. Le décideur face à la question éthique avec une préface de Jean-Louis BEFFA, Dunod, Paris, 2001

* Helen PALMER, L’enneagramme. Comprendre les neuf catégories de personnalité, Traduit de l’américain par Manuela DUMAY, Éditions Lanore, 2007

__________________________________________________________

(1) Cette formule, inscrite au fronton du temple de Delphes, invitait les hommes à se reconnaître faibles face aux dieux. Il faudrait absolument lire ici en complément le magnifique passage que Jeanne HERCSH dédie à cette maxime dans son livre L’étonnement philosophique. Une histoire de la philosophie, Gallimard, Collection Folio / Essais, Paris, 1993, p. 31-32.
(2) Je renvoie ici à deux textes qui me paraissent être d’une grande richesse pour la compréhension de la notion de l’éthique telle que je la simplifie dans la présentation du blog.
* Tout d’abord l’article de Paul RICOEUR « Éthique » in Dictionnaire de la philosophie, Encyclopaedia Universalis / Albin Michel, Paris, 2000, p. 569 – 578.
* Ensuite l’article de André COMTE-SPONVILLE « Morale ou éthique ? » in Valeur et vérité. Études cyniques, PUF, Paris, 1994 p. 183 – 205.

Une réflexion au sujet de « En 2011… Devenez leader de vous-même… »

  1. Ping : “Leadership à la québécoise” | Blog IECG

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s