Sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle : « Quand les valeurs collectives conduisent naturellement à l’épanouissement individuel »

Si un groupe de personnes partage les mêmes valeurs, il n’en faut pas moins organiser des règles et des rites qui vont permettre de faire vivre concrètement ces valeurs. Une équipe réussit si elle partage un objectif clair, un mode de leadership défini et une motivation collective qui ne nuit pas à l’épanouissement personnel.
Je rentre d’une longue marche méditative de 200 kilomètres sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Nous étions un groupe de six personnes tous tendus vers le même objectif de rejoindre Conques à partir du Puy-en-Velay. Dans ce petit groupe de six personnes, il y avait ceux qui marchaient plus vite que les autres, ceux qui peinaient physiquement, ce qui souffraient psychologiquement et ceux qui s’ouvraient lentement à une voie spirituelle en se régénérant de l’énergie de le la nature, de la relation à l’autre et de la relation à soi-même.
Trois règles très claires avaient été définies : 1. Atteindre Conques ensemble, en ne laissant aucun de nous en chemin. 2. Partir chaque matin à l’heure qui convenait à chacun pour rejoindre le gîte de l’étape du jour à son rythme. 3. Proposer un texte à méditer de son choix pour chacune des journées du chemin autour duquel nous échangions librement le soir.
Il y avait un autre élément important que nous partagions tous et qui était explicite, il s’agissait de nos valeurs : le courage, la confiance et l’humanisme. Cependant avant notre départ tous ignoraient en quoi consisterait la mise en pratique de nos valeurs. Étant donnée notre histoire commune, nous n’avions pas de doute sur le fait que nous honorerions les valeurs dans lesquelles nous croyons. Sans nous concerter, nous avons créé nos rites. Finalement naturellement, nous partîmes tous à la même heure chaque matin.
Sur le chemin, pas vraiment facile après trois jours de marche, quelques uns commençaient à rencontrer des difficultés physiques, c’est alors que l’un d’entre nous le réconfortait, l’accompagnait pour admirer ensemble la magie de la nature, sentir les odeurs, profiter de la magie de la nature, la beauté des paysages pour surmonter la douleur musculaire. Chaque soir, nous célébrions notre réussite de la journée autour du repas en échangeant nos impressions, le fruit de nos réflexions sur le texte choisi du jour et nos questionnements.
Le courage a consisté à nous dépasser ensemble lorsque la douleur physique était parfois insupportable chez certains mais également à accepter de s’arrêter quand le corps épuisé refusait d’avancer ou encore de laisser les larmes couler quand l’épuisement nous montrait les limites de notre corps.
La confiance en soi nous a permis de ne pas nous laisser parasiter par nos peurs du conflit, de souffrir, de ne pas réussir ou de ne pas être parfait. Au fil du temps, nos relations se sont renforcées et nous avons pu tisser des liens affectifs plus forts en valorisant nos personnes et en nous motivant mutuellement.
L’humanisme nous a engagés à nous respecter les uns les autres, tant dans les moments de joie que de souffrance même si cela n’a pas empêché parfois des regards emplis d’agressivité ou de colère. Mais nous sommes restés dignes dans nos comportements.
Nous sommes tous arrivés à Conques et le dernier soir nous avons pu échanger nos émotions, nos impressions, nos rencontres, nos trouvailles et nos questionnements. Notre collaboration a reposé sur le respect mutuel, l’intégrité, l’empathie et la fiabilité. La performance du groupe s’en est trouvée accrue considérablement.
L’atteinte collective de notre objectif de départ n’a finalement jamais nui à la satisfaction des plaisirs individuels de chacun de nous. Après avoir vécu cette expérience ensemble, nous en sortons encore plus fort personnellement et nous avons renforcé notre esprit d’équipe.
Appliquée à la culture d’entreprise, je déduis une nouvelle fois de cette expérience que les valeurs ne sont porteuses de sens et de futur que si nous en sommes en capacité de les faire vivre. Bien sûr cela ne s’improvise pas. Notre groupe de six personnes était particulièrement entraîné physiquement, chacun de nous connaissait sa peur fondamentale et chacun de nous partageait l’objectif commun à atteindre que nous avions défini ensemble. Il est donc particulièrement difficile dans l’entreprise de mettre en place des modèles de leadership responsable si nous ne nous entraînons pas, nous leaders et managers, à développer la confiance en soi et à mettre les valeurs en pratique à travers des études de cas réels et concrètes que nous vivons sur le terrain.

2 réflexions au sujet de « Sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle : « Quand les valeurs collectives conduisent naturellement à l’épanouissement individuel » »

  1. Labatut

    Il y a des moments dans la vie où on aimerait répondre, mais notre verbe parfois est sec, tari, merci pour ce témoignage où je retrouve toutes mes envies, tous mes espoirs déçus; pourtant l’attente c’est l’espoir.
    Merci encore,
    Roland Labatut

    Répondre
  2. Nicolas de Barrau

    Merci Emmanuel pour ce partage et ces réflexions très pertinentes.
    Je viens de vivre une expérience toute proche, le week-end dernier, à l’occasion du pélerinage des pères de familles à Cotignac (Var). Nous étions quarante toulousains et avons cheminé (moins longtemps que toi !) pour rejoindre mille autres venant d’autres paroisses. Quel bonheur de prendre le temps de cheminer, penser et prier, sans oublier le partage et la convivialité, en toute simplicité et en laissant de côté certains instruments absolument inutiles en ces circonstances (BB par ex..) !
    Nicolas de Barrau (CPA 07T)

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s