France : où sont tes valeurs ?

J’accompagne depuis quinze ans les comités exécutifs à mettre en cohérence leurs décisions stratégiques et leurs plans d’actions avec les valeurs humanistes. Cela m’a naturellement conduit à m’intéresser très tôt à la signification du mot valeur. Celui-ci tient son origine du bas latin valor et du latin classique valere voulant dire « être fort ». Il engendre de fait la notion de valeureux qui évoque naturellement la vertu du courage, du combat et de la vaillance guerrière : porter une valeur consiste ainsi à avoir le courage de la mettre en pratique, de la défendre contre quiconque ou quoi que ce soit qui voudrait l’anéantir. En ce sens, être valeureux consiste à se rendre estimable. En latin Aestimare définit le sentiment humain qui attache de l’importance à quelqu’un ou quelque chose. Il renvoie concrètement à la manière dont une personne est estimée pour son mérite et ses qualités.

En 1789, la révolution française a donné naissance à trois valeurs gravées dans le marbre des frontispices de toutes les mairies de France : liberté, égalité, fraternité. Sur certaines d’entre elles, nous pouvons y lire encore la maxime entière oubliée : « Liberté – Égalité – Fraternité où la mort ». Dans la France d’aujourd’hui l’économie, la sécurité, l’éducation et la laïcité sont, de manière générale, en danger. Le moment est venu, dans l’histoire, de réaffirmer nos valeurs comme le socle inébranlable de toutes visions et stratégies à définir pour le futur. Nous vivons un changement de civilisation nécessitant de nous recentrer avant tout autre chose sur le sens de nos valeurs. La fraternité devrait nous permettre de retrouver un équilibre entre les individus. Elle est le socle à partir duquel peuvent se mettre concrètement en pratique la liberté et l’égalité. Car c’est la prise de conscience de la fraternité, c’est-à-dire du fait que nous provenons tous du même fondement, qui permettra l’exercice de la liberté et de l’égalité de façon nouvelle dans le futur.

Le mot « fraternité » vient de fraternus dérivant de frater : fraternel, frère, communauté désignant les liens entre les membres d’une même famille, en l’occurrence la famille « France » ; et de manière plus élargie encore la famille « humaine ». Le respect des personnes est un élément indissociable de la fraternité. Le mot « respect » (respectus) est l’action de prendre en considération une personne, d’accepter ses différences tout en reconnaissant que nous partageons la même humanité. Cela nous appelle à un humanisme fraternel dont Cicéron a défini les contours de la manière suivante : « un être humain ne peut pas être étranger à un autre être humain du fait qu’il est un être humain ».

Le mot « liberté » vient de libertas dérivant de liber : « homme libre ». Elle définit la possibilité de faire tout ce qui ne nuit pas aux droits d’autrui. Elle nécessite le respect des lois et des personnes. Elle intègre le fait que les individus ont des droits nécessitant en contrepartie des devoirs envers la République.  La liberté individuelle n’est possible qu’à partir du moment où elle ne contredit pas les règles collectives.

Le mot « égalité » vient de aequalitas. Il souligne la relation entre deux choses, deux personnes sans aucune différence de grandeur, de qualité. Autrement dit, les personnes doivent être traitées avec la même dignité, toutes possèdent les mêmes droits et sont soumises aux mêmes devoirs. L’égalité entre les êtres humains est une volonté politique dans un monde qui par nature n’est pas égal.

La mise en pratique des valeurs de la République nécessite donc au préalable d’avoir le courage de croire en l’humanisme fraternel. Celui-ci consiste à afficher, enseigner et pratiquer les valeurs de la liberté, de l’égalité et de la fraternité dans tous les domaines de la vie économique, politique, sociale et environnementale. Le fait que plus de 78% de la population française ne croient plus dans la classe dirigeante politique actuelle montre que la France a perdu le sens de ces valeurs. À ce jour, aucun homme ni aucune femme politiques nous font la démonstration qu’ils croient profondément en l’humanisme fraternel. Ils définissent des tactiques pour être réélus et profiter des privilèges du pouvoir. Ce temps est terminé. Quand un grand pays ne sait plus où il veut aller, il doit nécessairement regarder d’où il vient. En ce sens, le futur de la France, c’est un Homme d’État responsable qui saura construire une vision et une volonté politiques reposant sur le sens profond de la fraternité.

8 réflexions au sujet de « France : où sont tes valeurs ? »

  1. LE CAER Eric

    Les Valeurs de notre République ont été laissées aux mains de ceux qui la detestent le plus : les extrêmes.
    Les valeurs de courage, de respect, de protection, d’encouragement, de Libertés, d’Egalité et bien sur, de Fraternité nous sont devenues étrangères, presque douteuses.
    Ces partis qui les ont récupérés ne les comprennent pas, et les utilisent à mauvais escient, ce qui leur permet de leurrer des millions d’électeurs, souvent abreuvés de télé réalités et d’info en continue.
    « L’Histoire est une galerie de peinture où il n’y a que des reproductions » disait Alexis de Tocqueville.
    Si nous laissons faire, si nous restons aveugles, si nous restons sourds, ceux qui se sont battus pour nos Libertés ne pourront que se retourner dans leurs tombes, et il ne nous restera plus qu’à prier pour le salut de nos âmes.
    Mais je crains que nos enfants nous en veuillent à jamais.

    Répondre
  2. vergnieres lydie

    Tout cela est une évidence. Mais la question fondamentale pour moi est de savoir comment peut on obtenir un sursaut des consciences dans cette population endormie par des émissions de télé réalité, des matchs de foot, des subsides sociaux et autres manifestations d’une société qui se drogue à la consommation. cette même population qui ne semble plus croire dans la classe dirigeante et qui pour autant vote les jours des grandes élections pour les partis politiques aux quels ils appartiennent, n’osant sortir des sentiers batus.
    J’aimerais tant pouvoir constater ce changement de paradigme ; il semble inéluctable au seuil d’une nouvelle civilisation mais il peine à s’installer et je crains qu’à trop attendre le changement n’aille pas dans le sens de la fraternité. Alors comment s’unir, comment défendre ce nouvel idéal avant de ne plus y croire ?
    La France se meurt petit à petit sous l’œil complice et averti de nos politiques qui ont oublié quel est leur rôle : la définition des règles du vivre ensemble, car ils ne sont intéressés que par leur carrière et leur avenir personnel.
    Et pourtant, il suffirait de bien peu de chose pour que la France réussisse à réinventer un nouveau monde. Mais cela exigerait tant de sacrifice pour les uns et l’ensemble même de la nation que personne n’a ce courage nécessaire pour se mettre en mouvement. C’est pourquoi, les valeurs aujourd’hui ne sont que de jolis mots arborés lors de cérémonies officielles et plus personne n’est là pour refuser un système qui s’épuise et se gangrène.
    Même les derniers attentats n’ont réussi à mettre en mouvement le peuple français et encore moins l’élite politique qui a continué à se déchirer sur l’autel de l’assemblée sur un concept et seulement un concept celui de la déchéance de nationalité.
    Alors je veux y croire, je veux avancer, mais comment fait-on ?

    Répondre
    1. Emmanuel Toniutti Auteur de l’article

      Il faut y croire. Nous vivons un temps de mutation difficile qui nécessite de manitenir un niveau d’espérance élevé dans un monde qui semble pourtant désespérant. De nombreux mouvements citoyens sont en train de s’organiser en ce sens. Il nous faut rassembler ensemble toutes les personnes qui croient en ces valeurs humanistes pour faire contre-poids à un système désuet. Il s’agit d’un combat, d’une nouvelle révolution qui va passer nécessairement par les réseaux sociaux.

      Répondre
      1. Lydie

        Merci Emmanuel pour cette réponse qui m’encourage à vouloir participer au changement du monde qui nous entoure. Et cela fait écho à une volonté que nous avons au sein de la promo CPA 2014 de ne pas en rester là et d’organiser la suite en s’appuyant sur le principe de la tâche d’huile qui prend de plus en plus d’ampleur et se diffuse. Nous souhaitons t’associer à cette démarche et te faire intervenir dans notre CPAprès si tu en es d’accord.
        Je suis d’accord lorsque tu dis qu’il faut rassembler, et commençons maintenant avant qu’il ne soit trop tard, surtout quand tous les jours nos politiques nous démontrent qu’ils sont dans la pure démagogie, l’illustration dernière sur la loi El Khomri….
        Alors à bientôt pour ce rassemblement et en tout état de cause, si de ton côté tu mets en mouvement des choses, saches que tu peux compter sur mon soutien et ma participation.Et dès à présent je diffuse ….
        Belle journée ensoleillée de Toulouse
        Lydie

      2. guglielmo

        Merci beaucoup pour tous vos messages courageux qui apportent une belle bouffée d’espoir !

  3. Cyrille Prache

    Je suis tellement d’accord avec ce nouvel article d’Emmanuel ! Je regarde devant depuis 2 ans et demi, en cherchant à construire des solutions. Je n’attends plus, je coopère, je contribue, je découvre ceux qui avancent déjà ! En France, nous avons des mouvements citoyens, non partisans, qui font le même constat (l’incapacité des dirigeants politiques établis à nous sortir de là où ils nous ont mis) et qui proposent des solutions vraiment opérationnelles : Nous Citoyens, laprimaire.org, la-transition.fr, citoyens du vote blanc, citizenLab.fr … retrouvez toutes ces initiatives sur AGORA 2017. A nous de nous occuper (enfin !) de ce qui nous regarde !

    Répondre
  4. luc becker

    Tout ceci est bien vrai … Mais hélas, personne ne bouge et, quand on veut le faire, toutes les portes se ferment! C’est ce que je vis sous le pseudo « Hiboux Rouges » et le livre « Vous Pouvez Relever la France ».

    Cordialement Luc Becker

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s